Archéologue et zooarchéologue, présidente

11136854_10152844028184227_443425732_nJacynthe Bernard détient un baccalauréat (2005) et une maîtrise (2012) en archéologie de l’Université Laval. Elle offre aux clients de GAIA son expertise en zooarchéologie, en archéologie historique et en inventaire de culture matérielle historique. Elle a participé à de nombreux projets archéologiques depuis dix ans, œuvrant comme responsable de terrain, assistante-archéologue et technicienne de fouilles au Québec et au Pérou. Elle a présenté ses recherches dans de nombreux colloques nationaux et internationaux, et elle est l’auteure et la co-auteure d’une dizaine de rapports de recherche et d’une monographie.

Archéologue et tracéologue

Marie-Michelle Dionne a effectué son parcours universitaire à l’Université Laval (Québec) où elle a obtenu son doctorat en 2013 et a été chargée de cours. Chez GAIA, elle offre à la communauté archéologique son expertise en analyse du matériel lithique (analyses technologiques et tracéologiques) trouvé en contextes paléohistorique de l’Arctique et du Nord-Est américain. Cumulant près de vingt ans d’expérience en archéologie, elle a acquis des expériences variées, tant en archéologie paléohistorique qu’en archéologie historique. De plus, elle offre des activités de diffusion en archéologie à des groupes de tous les âges. Elle possède une vaste expérience de travail d’analyse en laboratoire, ayant effectué de nombreuses études du matériel lithique et ayant mis sur pied un référentiel tracéologique pour le Laboratoire de recherche sur la pierre taillée de l’Université Laval. Elle a présenté ses recherches dans de nombreux colloques et a publié une douzaine d’articles scientifiques, chapitres de livres et rapports d’analyses et de terrain.

Archéologue et archéobotaniste, secrétaire-trésorière

Anne-Marie Faucher détient un doctorat en archéologie de l’Université Laval (2018). Chez GAIA, elle offre son expertise d’archéologue spécialisée dans l’analyse des macrorestes botaniques (charbon de bois et graines) provenant du Québec et des provinces de l’Atlantique (historique et préhistorique), des îles caribéennes (historique et précolombien) et de la région de l’Atlantique Nord (Islande et Écosse). Elle détient aussi des connaissances approfondies dans l’étude des phytolithes et des grains d’amidon. De plus, elle a acquis de l’expérience de terrain (fouilles, prospections et inventaires) au Québec, dans les provinces de l’Atlantique et dans les Caraïbes depuis près de dix ans. Elle a présenté ses recherches dans de nombreux colloques nationaux et internationaux et est l’auteure et la co-auteure de plusieurs articles scientifiques et de plus d’une quarantaine de rapports de recherche.

Archéologue et archéoentomologue, vice-président

IMG_7907Olivier Lalonde une maîtrise (M.A.) en archéologie de l’Université Laval (2020). Au sein de GAIA, il met à profit son expertise en archéoentomologie et en archéologie historique, en offrant des services d’analyses entomologiques, d’interventions sur le terrain et d’études de la culture matérielle. Au cours des dernières années, il a acquis de l’expérience de terrain et de laboratoire au Québec et au Labrador et a analysé des échantillons archéoentomologiques provenant de l’Ontario, du Québec et du Labrador. Il a présenté ses recherches dans de nombreux colloques nationaux et internationaux, et il est co-auteur d’un article scientifique et d’une dizaine de rapports de recherche.

Archéologue et spécialiste en culture matérielle historique, administratrice

Laurence Pouliot a terminé sa maîtrise (M.A.) en archéologie de l’Université Laval en 2020. Elle est spécialisée en archéologie de la période de contacts au Canada. Chez GAIA, elle met à profit son expertise en archéologie historique autant sur le terrain qu’en laboratoire pour l’analyse de la culture matérielle et des données historiques. De plus, elle gère le volet du service de diffusion et de production d’activités éducatives de GAIA. Elle a développé ses compétences au cours de dizaines de projets archéologiques au Québec et au Labrador. Elle a présenté ses recherches dans de nombreux colloques nationaux et internationaux et est la coauteure de plusieurs rapports de recherche et auteure d’un article scientifique.